Magasin Général D. Montreuil

 

      

 

Magasin général     Maintenant situé au 139 ave. Privat, tout près du quai public

   Martin Montreuil

  1.« Tout au début, Taschereau fut chargé grandement par l'ouverture de plusieurs commerces. Pour une paroisse subsiste, il faut des commerces qui offrent à la population les produits dont elle a besoin pour sa nourriture, son habillement et les instruments de travail. Ce magasin offrait tous les produits que les clients d'alors pouvaient réclamer.

   Dans les commerces de Taschereau, le magasin général de la famille de M. David Montreuil est le plus âgé de tous. Son fondateur M. David Montreuil, construisait le premier magasin de l'histoire de Taschereau, en 1913.

 

    L'idée d'instaurer un magasin général lui était venu pour des raisons bien précises; il rêvait d'ouvrir son propre commerce depuis plusieurs années. C'est ainsi qu'il vint s'installer dans ce coin de notre région avec sa famille. Son travail à l'intérieur du magasin dura pendant 32 ans, avant de laisser son commerce à son fils, M. Martin Montreuil.

 

    Depuis 1945, M. Martin Montreuil assume le rôle de propriétaire du magasin et en l'achetant de son père, il est maintenant la tradition de la famille Montreuil. Ce dernier travaillait d'ailleurs avec son père depuis l'âge de 23 ans; il en est donc à près de 50 ans de service auprès ces citoyens de Taschereau.

 

    Une note assez impressionnante, la seule rénovation de ce magasin eut lieu en 1965, alors que l'intérieur fut modifié. Au début, ces fournisseurs étaient St-Ange et A.A. Drouin. M. Montreuil nous fait mentions que sa clientèle était agricole, et qu'il avait de la concurrence et qu'il faisait crédit. Pour ce qui est du prix d'autrefois concernant le tabac il n'était que .20¢ la livre, et aujourd'hui il est 2.25$ la livre. Donc le magasin était un lieu de rencontre pour ces clients.

 

    Le magasin général de M. Martin Montreuil est sans doute le plus vieux magasin à Taschereau, sinon en Abitibi. En ce qui concerne ce commerce, il se porte toujours aussi bien et va même en s'améliorant. »

 

                                                                                                                                                                                                                                                     1. Extraits tirés du livre du 75e de Taschereau